NOTRE ROUTE

La route chantante Ad Aerternam, c'est le projet de plusieurs jeunes, qui ont vu dans le chant un moyen d'évangélisation magnifique. Ils ont décidé de se lancer dans une aventure sur les chemins de France pour parler du ciel à la terre. En chantant !

Direction Le Puy en Velay pour cette deuxième édition ! Du 5 au 12 août, en partant de Retournac, les chemins de Compostelle nous guideront vers des lieux rappelant l’histoire de milliers de pèlerins avant nous. Au programme : des temps forts et une joie partagée en équipe, se ressourcer et grandir dans sa foi !

Cette année, une fois arrivés sur place, nous sommes appelés à seconder l’évêché du Puy, au service des pèlerins de passage : animation des messes, repas, accueil, les missions ne manquent pas ! Ce sera également aussi l'occasion de faire un événement musical de plus grande envergure, dans le cadre de l’adoration du vendredi qui a lieu la célèbre cathédrale !

LA ROUTE AD AETERNAM

NOS PARTENAIRES

NOTRE SAINT-PATRON: LE CURÉ D'ARS

Jean-Marie Vianney a grandi en pleine période de troubles et de persécution religieuse. Ainsi, Jean-Marie recevra sa première communion dans la clandestinité. Le jeune campagnard, qui n'a jamais fréquenté l'école, voudrait devenir prêtre mais son père est réticent. Il est si peu doué pour les études que le séminaire de Lyon, où il a fini par entrer, décide de le renvoyer. Il parvient quand même à se présenter à l'ordination sacerdotale à Grenoble.
Il est nommé par la suite curé dans une petite paroisse de 230 habitants: Ars, à 40 km de Lyon. Sa bonté, la joie dont il rayonne, ses longues heures de prière devant le Saint-Sacrement, impressionnent peu à peu ses paroissiens. Pour écouter, réconforter et apaiser chacun, il reste jusqu'à seize ou dix huit heures par jour au confessionnal.
Pendant les dernières années de sa vie, jusqu'à 100 000 pèlerins viendront chaque année pour entendre une parole de réconfort et de paix de la part de ce curé ignorant de tout, mais non pas du cœur des hommes ni de celui de Dieu.
Complètement donné à sa tâche pastorale, épuisé, il aura ce mot vers la fin de sa vie: «Qu'il fait bon de mourir quand on a vécu sur la croix». Il est exaucé le 4 août 1859 quand il meurt à l'âge de 74 ans.

SOUVENIRS, SOUVENIRS: LA ROUTE 2017

Un projet, des jeunes motivés et une bonne dose de prière, la première Route Chantante Ad Aeternam est née! Sur les terres du Pays Basque, en passant par Saint-Jean-de-Luz, Espelette ou encore Ustaritz, le chemin nous a conduit jusque Bayonne. Entre choriste confirmés et amateurs d’opéras sous la douche, tous se sont réunis cet été là pour mettre l’évangélisation en musique!

PLUS QUE

AVANT LA ROUTE!

NOUS CONTACTER

routechantante2017@gmail.com